Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Ça?

  • : Stipe se laisse pousser le blog
  • Stipe se laisse pousser le blog
  • : Je m'étais juré sur la tête du premier venu que jamais, ô grand jamais je n'aurais mon propre blog. Dont acte. Bonne lecture et n'hésitez pas à me laisser des commentaires dithyrambiques ou sinon je tue un petit animal mignon.
  • Contact

La cour des innocents

La Cour des Innocents - couv - vignette

Dates à venir

- samedi 2 août, en dédicace à la Librairie Montaigne (Bergerac) de 10h à 12h

- samedi 30 août, en dédicace à la Librairie du Hérisson (Egreville)

- dimanche 9 novembre, en dédicace au Grand Angle dans le cadre du salon Livres à Vous de Voiron.

18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 00:01

 








A vingt-deux ans il en avait déjà passé cinq en prison. Principalement pour des gens qu'il avait tués, vu que c'était dans sa nature. Mais aussi pour des braquages commis en complicité avec Jack Kwaller. Jack était bâti comme deux semi-remorques, p't'être même bien que c'est pour ça qu'on, l'appelait Truck. Il buvait un bol de sang d'bébé au petit déjeuner, il tuait les bisons à coups de poings et il cassait des noix avec ses paupières. Le genre de gars que t'y réfléchis à deux fois avant de lui marcher sur le pied sans l'faire exprès.
Ces deux là, y z' avaient donné un temps dans le détroussage avec raffut caractérisé et y commençaient à être craints des habitants, mais les gens ont pas leur pareil pour avoir peur de la folie des hommes. On raconte que certains villageois venaient directement apporter leurs biens matériels à ces deux là, pour éviter qu'ils viennent se servir eux-mêmes avec pertes de dents et fracas de nez. Mais j'peux pas vous jurer de la vérité de ça, j'étais pas là ce jour là.
Une autre fois, si vous avez rien d'mieux à faire, j'vous parlerai de Jack "Truck" Kwaller et du jour où il a fendu une montagne en crachant dessus. Pour l'heure c'est d'Willy que je vous cause, ça, pour sûr que c'est d'Willy !

Après son dernier passage en prison d'où qu'il a été relâché parce qu'il avait extrait l'œil d'un gardien avec une petite cuillère rouillée - et faut bien vous dire que le petit personnel c'est pas une denrée facile - il s'est mis en caboche de gagner sa croûte honnêtement. On vieillit tous un jour, y'en a même qui passent leur vie à le faire. Mais même s'il avait décidé de plus faire le vilain, j'continue à vous causer de lui, il me reste quelques anecdotes, autant vous les fournir..

C'est donc comme ça que Willy est devenu chasseur de serpents, ouais, c'est ça qu'il est devenu. Et vous m'croirez si j'vous dis que c'est de là que lui vient son surnom...
Chasseur de serpents c'est un métier comme les autres, par Killtown, mais avec un peu plus de différences.
Par chez nous là bas, c'est infesté de copperheads, c'est pas des balivernes. Le copperhead c'est rien moins qu'un crotale avec le corps cuivré comme quelque chose qui serait de couleur cuivre et avec la tête aussi triangulaire que celle d'un putain de copperhead. Y'en a partout : dans les forêts, dans les failles des rochers, au bord des rivières et même dans les maisons d'où qu'c'est qu'ils aiment bien venir là où c'est pourtant pas chez eux. Pas que ce soit méchant comme bestiole, une morsure vous refile la chiasse et de la fièvre pendant deux semaines, même qu'un jour y'en a un qui m'a mordu au pied et qu'ça s'est infecté et qu'ma chaussette s'est collée à cause du pus et qu'j'ai dû jeter ma chaussette à la poubelle, mais disons qu'nous autres les Kwaller on aime pas trop jeter nos chaussettes à la poubelle.
Le Willy il avait pas son pareil pour les dégoter. Il soulevait une pierre, attrapait le copperhead par la queue et avant qu'l'autre ait pu piger d'où qu'ça lui venait, il se retrouvait à faire un tour complet dans les airs et à se faire éclater la tête sur la pierre. Si y'avait rien d'assez solide alentour, Willy attrapait le crotale au niveau de la tête et la lui arrachait avec les dents. Ca lui arrivait de s'faire mordre au visage et il se retrouvait avec la gueule boursouflée pendant quelques jours mais comme il avait pas besoin de ça pour être moche il s'en foutait autant que de choper la chiasse. Après ça il dépeçait la bestiole et faisait des ceintures avec la peau, qu'il revendait au marché. Tous les pantalons de Killtown tenaient grâce aux copperheads de Willy. Et il revendait aussi la viande parce qu'il faut bien manger.
Parfois il chopait d'autres types de serpents. Des plus gros, des plus dangereux, des plus rares. Ca nous faisait des ceintures plus belles mais pas forcément de la viande moins dégueulasse, c'est la vérité.
J'vais pas vous faire avaler des couleuvres, c'est pas mon métier, en vous jurant que l'Serpent jamais plus il avait commis de forfaitures. Il a bien buté un ou deux de ses frères pour pas perdre la main. Pis aussi il a continué à voler l'habitant, histoire de dire. Même qu'un jour en passant devant une maison il a vu la porte ouverte alors il est rentré et il a tout piqué dedans. Il était bien heureux c'jour là, ça oui, vu que ça lui remboursait exactement tout c'qu'il s'était fait voler le jour même à cause qu'il avait laissé sa porte ouverte. Mais c'qu'est certain c'est qu'il a été chasseur de serpents tout le restant de sa vie, soit trois ans vu qu'il est mort à vingt-cinq ans dans des circonstances difficilement racontables vu que j'les ai un peu oubliées.

Je crois que j'vous ai dit que Willy était moche comme un rat crevé resté au soleil ? Ouais j'vous l'ai dit, même que c'était tout à l'heure. Donc l'était moche, Willy Kwaller, du coup les filles le fuyaient et j'aurais fait pareil si j'avais été fille ou pédé. Mais j'suis ni l'une ni l'autre alors j'fais plus vous raconter qu'aut' chose. L'était à peine puceau vu que les animaux ça compte qu'à moitié et j'le soupçonne de s'être déjà branlé une ou deux fois. Mais les filles, c'était pas la même chanson, et la musique était différente aussi.
Pis un jour y'a eu la Olga. Olga Kwaller était la fille la plus belle de Killtown et même de Deadland qu'est le village d'à côté à cinq cent kilomètres près. Du coup elle était l'genre de fille qu'on fantasme mais qu'on lui cause pas. Alors l'premier gars qui l'a violée, et c'était Willy, elle en est tombée amoureuse. Mais faut dire qu'elle était sacrément con.
Elle est pas restée belle bien longtemps vu qu'Willy la cognait comme il avait toujours cogné tout l'monde. Pis d'façon à Killtown d'où que j'vous entretiens, y'a une loi qui interdit aux hommes de pas frapper sa bonne femme. C'est d'ailleurs bien la seule loi qu'il a respectée, le Serpent. A force d'aimer la Olga à coups d'poings dans la gueule, il a fini par la tuer. Et le lendemain au marché il vendait des porte-monnaie en peau de genou et la viande de serpent était meilleure qu'elle l'a jamais été. Ca, c'était cinq jours après qu'il a rencontré Olga Kwaller.

C'était ça sa vie, au Serpent. Sûr, qu'c'était ça.

Ah oui, pis un jour comme y'en a plein l'année à Killtown, il est venu chez moi. J'sais même pas pourquoi, il est venu. Enfin si, p't'être que j'sais pourquoi. Toujours est-il que j'y ai dit bonjour et que j'lui ai balancée une poudrée de mon tromblon dans sa gueule, c'est comme ça à Killtown, faut pas croire. Et juste après ça ben il est mort mais j'saurais plus vous dire pourquoi.
Si y'a une moralité là d'dans, j'veux bien que vous m'la fassiez entendre parce que moi je l'ai toujours pas trouvée pis j'm'en fous. C'que j'sais seulement c'est  que quand un vieillard raconte, c'est plutôt mieux de l'écouter dire, parce qu'il à toujours des trucs à causer, même s'il n'est plus sûr de tout.
Pour le moment, j'reprendrais bien un whisky sour, ou p't'être deux.
J'vous sers quequ'chose?

Partager cet article

Repost 0
Published by Stipe - dans Nouvelles
commenter cet article

commentaires

Stéphanie 03/05/2015 12:29

EXCELLENT! Merci pour ce très bon moment de lecture.

Madame Olson 19/12/2009 01:05


c'est bon comme un roti de nouveau né tes histoires...j'en reprendrais bien un morceau..mais euh... il a pas fait de mome alors ? dommage, j'en aurais bien pris une saga...


Thierry Benquey 18/12/2009 15:26


Une limo pour moi...
J'ai bien aimé me retrouver au coin du feu, ca sentait bon la bouse et le désert aussi. Je crachais la chique sur les bottes de mon voisin de palier lorsque j'entendais ces mots : "il cassait des
noix avec ses paupières". J'me disait : "quelle drole d'émasculer quelqu'un avec ses paupières ????" et puis j'entendais la suite, alors j'ai compris qu'il fallait pas chercher à comprendre, juste
écouter le conteur avec un ptit fond de musique country.
Au plaisir de ma prochaine lecture. Portez vous bien.
THierry


Martine Frangipane et Bertrand Gigot 18/12/2009 10:50


La viande de serpent c'est casher ou pas Mr.Stipe?


Milène 18/12/2009 10:49


Moi j'en veux plein des souvenirs de TOUTE la famille Kwaller!