Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Ça?

  • : Stipe se laisse pousser le blog
  • Stipe se laisse pousser le blog
  • : Je m'étais juré sur la tête du premier venu que jamais, ô grand jamais je n'aurais mon propre blog. Dont acte. Bonne lecture et n'hésitez pas à me laisser des commentaires dithyrambiques ou sinon je tue un petit animal mignon.
  • Contact

La cour des innocents

La Cour des Innocents - couv - vignette

Dates à venir

- samedi 2 août, en dédicace à la Librairie Montaigne (Bergerac) de 10h à 12h

- samedi 30 août, en dédicace à la Librairie du Hérisson (Egreville)

- dimanche 9 novembre, en dédicace au Grand Angle dans le cadre du salon Livres à Vous de Voiron.

11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 09:48

 

Pour les Impromptus Littéraires, écrire à partir de la photo ci-dessous et insérer les mots "un étrange équipage".
Ben oui, c'est comme ça...






-  Enfin, te v'là toi !
-  Et ouais, salut aussi. Quoi d'neuf ?
-  Pas grand-chose, parle pas d'malheur !
-  Tu bois quelque chose ?
-  Ah ben un peu que j'bois quelque chose, je viens quand même pas ici pour regarder bailler les cafards !
-  Tu prends quoi ?
-  Comme d'habitude.
-  René ! Sers-nous voir deux comme-d'habitude. Et n'aie pas peur de te casser le poignet sur la bouteille. Je te rappelle que t'es barman, pas homéopathe !
-  Tiens, j't'ai dit que j'avais croisé les nouveaux voisins du sixième hier soir ?
-  Ah non.
-  Ben hier soir, devine quoi ?
-  J'en sais foutre que dalle.
-  J'ai croisé les nouveaux voisins du sixième !
-  Ah merde !
-  Tu crois pas si bien dire...
-  Pourquoi, t'ont paru pas dans ton assiette ?
-  Comme qui dirait ! On avait bien besoin d'ça dans l'immeub', tiens...
-  Ben quoi, c'est des noirs ?
-  Y m'semble pas...
-  Alors quoi ? Des pédés ?
-  Arrête tes conneries !
-  Me dis pas que c'est des écologisses ?
-  Je viens de te dire que non.
-  Ben alors raconte !
-  René, remets-nous du produit, y'a racontage à venir. Et pis fais l'optimiste, hein, essaie de viser le verre à moitié plein plutôt que le verre au deux quarts vide.
-  T'as intérêt à l'avoir au compas dans l'œil, çui là. T'sais qu'avec lui faut se lever aux horaires pour prendre ta cuite !
-  Ouais, donc, j'te disais. Les nouveaux voisins, ben parlons-en !
-  Je t'écoute.
-  Bon, j'les ai croisés dans le hall. Déjà !
-  Qu'est-ce qu'ils foutaient là ?
-  Ah ben ça, j'en sais pas plus que toi t'en sais rien ! Toujours est-il que moi, j'suis du genre à faire le poli, donc je cherche à en savoir plus. J'leur dis bonjour.
-  Ben ouais, jusque là y'a pas scandale.
-  Ah mais bouge pas ! L'autre, tu sais qu'est-ce qui m'répond ?
-  Nan
-  "Bonjour" !
-  ...
-  Ah ouais, hein ! Moi aussi sur le coup, j'ai tiré la même gueule que toi.
-  Ah les mecs...
-  Donc bon, ni d'une ni d'deux, j'y rétorque ! "Vous êtes les nouveaux voisins ?", qu'j'leur demande.
-  T'as rudement bien fait ! Et alors ?
-  Et là y m'répond "Oui, les nouveaux voisins du sixième". T'y crois-toi ?
-  Nan mais dis-moi qu'tu m'pinces ou j'rêve ? Les gens sont pas croyables !
-  Ah ça... C'est gonflé, hein ?
-  Et après, ils ont continué à faire dans la drôle d'impression ?
-  Ben après ils m'ont souhaité une bonne soirée et ont pris l'ascenseur.
-  Je suis sur le cul ! Les bras m'encombrent, tiens !
-  Et moi donc ! Pis y'a un truc qui me paraît étrange chez eux. Je saurais pas trop te dire quoi exactement. Mais z'ont un truc, c'est sûr.
-  C'est bien not' veine !
-  J'me suis renseigné, tu m'connais. J'aime pas me faire du mouron sur le dos des autres. Ils ont un laguna break, un travail, des gosses, à première vue ils sont bien élevés... Tu penses comme moi ?
-  Ecoute, j'aime pas juger les gens sur autre chose que leur tronche, et comme je l'ai pas vue ça va pas être simple. Mais tes gugusses, là, ils m'ont l'air... normaux !
-  Ben voilà, t'as mis le doigt dessus. J'osais pas t'le dire, mais ils ont l'air normaux.
-  Ah ben on avait bien besoin d'ça, tiens... On avait déjà un couple d'instits, des retraités, un célibataire, une famille du Jura, des gens souriants, une femme banale, ... Ca nous faisait d'jà un bien bel étrange équipage de pacotille. Mais là c'est le pompon sur l' bateau !
-  Ecoute, tu m'diras c'que t'en penses quand tu les croiseras, mais moi on m'enlèvera pas dans l'idée qu'ils sont pas comme nous.
-  Tiens René, reviens donc faire l'inventaire de nos verres et complète les stocks. Et sois un peu plus vigilant, c'est qu'on fonctionne en flux tendu, nous.

*********************
-  Dis voir René...
-  Oui, l'Client ?
-  Qui c'était les 2 gugusses là ?
-  Ca, l'Client, c'était les deux pires langue-de-vipère du quartier, ils officient dans l'parc de l'immeuble d'en face.
-  Sont concierges de métier?
-  Pire, l'Client, pire ! Sont statues. Z'ont qu'ça à branler d'leurs journées que de regarder c'qui s'passe et de venir le dégoiser l'matin sur mon comptoir, juste avant d'prendre leur service.
-  Z'ont l'air un peu bizarres, quand même, non ?
-  La bizarrerie elle est dans l'œil de celui qui juge, l'Client !
-  T'es fort en philosopherie, René... N'empêche, mon œil y juge drôlement bien que t'es feignant sur le bizarre ! Alors remets m'en un, de celui qui m'fait voir des éléphants. Et tâche de pas faire le voyage à vide, j'aimerais bien revoir aussi le drôle de rhinocéros.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dwtd 26/09/2010 15:54


mais tu cjherches à me bourrer la gueule en fait avec ta sélection !


Paul Do 17/11/2009 20:14


Je les trouve quand même un peu rangés ces deux là. Dis, tu pourrais nous faire un truc qui se passerait dans un parc à statues, sordide, qui se respecte? Avec les femmes à poil qui demandent aux
pigeons de leur chier dessus, et les VIP, hugo, cezanne, napoleon qui reluquent en se tenant les côtes
Ce serait naze?


Stipe 18/11/2009 09:42


je note, je note...
et si c'est naze, je rejetterai la faute sur le scénariste !


Madame Olson 12/11/2009 12:11


pareil que Hime sur ce coup là.... Mon comptoir me manque tout a coup....


Stipe 13/11/2009 11:14


ben tu vois, plutôt que de trainer les bistrots, suffit de se réinventer cet univers et roule ma poule, t'as même pas ma à la tête le lendemain !


Tom 11/11/2009 22:44


L'éléphant, il a l'instrument d'André verchuren à la place de la trompe...


Stipe 13/11/2009 11:14


c'est l'homme-orchestre, mais en éléphant.


Hime 11/11/2009 13:09


A te lire au bistrot, ça me donne envie de me remettre au comptoir, juste pour le plaisir des yeux et des oreilles.


Stipe 13/11/2009 11:15


allez, c'est ma tournée !