Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Ça?

  • : Stipe se laisse pousser le blog
  • Stipe se laisse pousser le blog
  • : Je m'étais juré sur la tête du premier venu que jamais, ô grand jamais je n'aurais mon propre blog. Dont acte. Bonne lecture et n'hésitez pas à me laisser des commentaires dithyrambiques ou sinon je tue un petit animal mignon.
  • Contact

La cour des innocents

La Cour des Innocents - couv - vignette

Dates à venir

- samedi 2 août, en dédicace à la Librairie Montaigne (Bergerac) de 10h à 12h

- samedi 30 août, en dédicace à la Librairie du Hérisson (Egreville)

- dimanche 9 novembre, en dédicace au Grand Angle dans le cadre du salon Livres à Vous de Voiron.

23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 07:00

 

LE DEFI

 


 

Une princesse m'a défié : "Tiens, si t'as rien de mieux à faire que de rien foutre, t'as qu'à écrire un bidule sur le thème Quand les poules auront des dents et les vaches auront des ailes".
Ben vlan!

Dont acte.

 

 

LE TEXTE

 

 


"Quand les poules auront des dents et les vaches auront des ailes", qu'elle m'a répondu.
Je me suis dit que c'était pas demain la veille ce qu'on pouvait faire le jour même, mais j'ai espéré surtout que ça ne tomberait pas un mercredi où j'ai compèt' de caté.
J'ai demandé à la maîtresse qui sait plein de choses et elle m'a confirmé que la veille ben c'était pas pour demain. Et c'est tant mieux, parce qu'on était mardi.

Alors j'ai demandé à mon pote Hervé, un grand.
Hervé il sait plein de trucs, même s'il fait pas maîtresse comme métier. Il connaît toutes les tables de multiplication des verbes irréguliers et toutes les capitales de pays qui ne sont même pas en France.
Il m'a dit que pour que les poules aient des dents et les vaches aient des ailes, il faudrait faire des croisements. Moi le seul croisement que je connaisse c'est celui dans le village entre la Rue Grande et la Grand Rue et je pourrai jamais faire un croisement vu que je sais pas conduire un tractopelle. Il a dit que ha ha ha puis mais non, un croisement entre des animaux : une poule avec un taureau ou une vache avec un coq. Et il m'a expliqué comment on faisait les poussins et les veaux et les bébés. Ben dis, ça a l'air drôlement dégueulasse!
Il a dit que ha ha ha et que je payais. J'ai dit que oui mais que je gardais la monnaie pour m'acheter des bonbons et il a dit que ha ha ha.
Hervé il est savant comme s'il n'avait jamais redoublé mais il interjecte quand même beaucoup.

On a donc entrepris d'emmener la poule au taureau. J'ai tenu la poule pendant qu'Hervé farfouillait entre les cuisses du bestiau. Hervé il a dit qu'un taureau ça avait une vraie bite de cheval mais que la poule arrivait bien à sortir un œuf sans broncher du sourcil alors qu'elle allait sûrement pas sentir grand-chose. Il a graissé la bite du taureau avec du beurre puis j'ai embroché la poule dessus.
A défaut de dents, la poule s'est retrouvée avait vingt centimètres de quéquette qui lui sortait du bec.
J'ai demandé à Hervé si ça avait marché, il a répondu que ha ha ha non. Puis j'ai demandé si c'était pour ça que quand une poule ouvre le bec on dit qu'elle quaquette et il a pas répondu.
Hervé a dit qu'on aurait peut-être du prendre de la margarine et aussi un taureau moins gros. Alors on a essayé avec de la margarine et avec un veau mais la nouvelle poule s'est retrouvée avec dix centimètres de quéquette qui lui sortait du bec. Hervé a traité l'animal de veau-rien.

Alors Hervé a dit qu'on allait plutôt essayer de faire avec un coq et une vache. La vache a senti comme une piqûre d'insecte derrière elle, elle a donné un grand coup de queue et le coq s'est retrouvé écrabouillé sur sa croupe.
Hervé en a conclu que les poules, comme José Bovin, étaient anti-OGM (Ovipares Génétiquement Modifiés).
Du coup, on en était revenus au même point. On était à la veille de demain, mais pas à celle technologique.

Mais il n'était pas dit que demain ne serait pas la veille d'après-demain...

J'ai donc filé dans ma chambre sans que le père n'ait eu à m'y pousser du pied droit et j'ai fouillé dans mon coffre à jouets. Puis je suis allé à la cuisine alors que j'avais même pas faim et j'ai confisqué à la mère deux de ses ustensiles.
Puis je suis allé piquer une poule à un grand-père et une vache à un autre. Après tout, qui vole un œuf vole un bœuf.
J'ai collé mon dentier de vampire dans le bec de la poule et j'ai attaché les deux plumeaux sur le dos de la vache, à l'aide de tendeurs.

Tirant la poule au bout d'une corde, la vache sous le bras (ou peut-être l'inverse, j'ai pas la mémoire des détails), je me suis rendu chez la princesse. Je lui ai présenté mes animaux customisés et, sûr de mon coup, lui ai annoncé fièrement :
"Ca y est, aujourd'hui c'est demain la veille. Les poules ont des dents et les vaches ont des ailes. Donc maintenant tu peux me montrer tes lolos !"
Elle a éclaté de ha ha ha, comme si elle s'était super doutée de la cherie.
Puis elle a déboutonné son chemisier et a dégrafé son soutien-gorge.
"Ton abnégation mérite bien une récompense..."

Elle m'a exhibé ses seins.

Les plus gros seins que j'ai jamais vus en vrai de ma vie ! Pas parce qu'ils étaient gros, mais parce j'en avais jamais vus en vrai de ma vie.
"Tu peux toucher, si tu veux."
J'ai posé ma main sur son sein droit, l'ai caressé doucement, me suis même étonné de la douceur de cette peau presqu'adulte.
Puis j'ai baissé les yeux et ai regardé vers mon slip. J'ai posé ma main sur ma quéquette et, oh...
J'ai éclaté en sanglots.
"Ben quoi, qu'est-ce qu'il y a ?"
- Princesse... je crois que je suis pédé."

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sonia 01/08/2011 16:23


L'intitulé du défi initial est, de mémoire, "La chef m'a défié" et non pas "Une princesse m'a défié".
En tant que Représentante syndicale des Princesses à Paris et en Ile-de-France, je me devais d'apporter cette rectification.

DONT ACTE. (!!)


Stipe 01/08/2011 16:31



elle est montée en grade depuis. Ou elle a déménagé d'Ile-de-France, je ne sais plus.



poupoune 05/07/2011 20:01


HA HA HA, j'ai envie de dire...