Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Ça?

  • : Stipe se laisse pousser le blog
  • Stipe se laisse pousser le blog
  • : Je m'étais juré sur la tête du premier venu que jamais, ô grand jamais je n'aurais mon propre blog. Dont acte. Bonne lecture et n'hésitez pas à me laisser des commentaires dithyrambiques ou sinon je tue un petit animal mignon.
  • Contact

La cour des innocents

La Cour des Innocents - couv - vignette

Dates à venir

- samedi 2 août, en dédicace à la Librairie Montaigne (Bergerac) de 10h à 12h

- samedi 30 août, en dédicace à la Librairie du Hérisson (Egreville)

- dimanche 9 novembre, en dédicace au Grand Angle dans le cadre du salon Livres à Vous de Voiron.

25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 16:56

 

 

 

Cher Monsieur Auchan,


Hier midi, alors que je m'emmerdais dru pendant mon repas, je me suis lancé dans la lecture attentive de l'emballage de la barquette de coleslaw que j'étais en train de boulotter. En effet, comme tout consommateur responsable qui se doigt, je mets un poing d'honneur, à défaut du bras, à décrypter toutes les informations qui me sont données sur les produits alimentaires que j'achète. Note bien que comme tout consommateur responsable, je ne m'inquiète de la composition chimique de mon produit naturel-saveur-du-terroir-trésor-de-France qu'une fois que j'ai acheté ledit produit, histoire de savoir d'où me viendra mon cancer de la thyroïde, quel émulsifiant est responsable de cette protubérance molle sur le front, qu'est-ce qui me cause ce teint verdâtre fluo et quel est le symbole chimique du machin qui me pustule la face. Au moment de l'achat, la seule chose qui m'intéresse sur l'étiquette c'est le prix au kilo, la date de putréfaction et éventuellement le code barre parce que des fois on en trouve des rigolos.
Donc, Monsieur Auchan, alors que je me délectais de mon coleslaw, je tombe truffe à truffe sur la superbe photo qui illustre mon bidule. Je parle là du coleslaw dont j'étais le propriétaire de droit après m'être acquitté de la merdique somme de 2€47, pas de ma bite ! Non parce que "mon bidule", je suis sûr que tu y as pensé, hein gros dégueulasse ? Non et puis ma bite ne baigne pas dans tant de jus que ça. Je suis vulgaire mais c'est parce que tu m'as énervé, alors j'ai le droit, Monsieur Auchan.
En effet, un mélange d'[eau, graines de moutarde, vinaigre, sel, conservateur : sulfite acide de sodium] m'est monté au nez en lisant en regard de la photo la mention "Suggestion de présentation".

Pour mieux que tu te représentes mon courroux façon Guyane, voici ce que j'avais à peu près dans ma barquette :

coleslaw.jpg



Et voici comment tu me suggères de le présenter :
 

coleslaw---suggestion-de-presentation-copie-1.jpg

 

 

Dis donc, Auchan, tu m'expliques comment je fais avec mes morceaux blancs et oranges qui baignent dans un jus beigeâtre ? Je les trie, je les égoutte et je les recolle pour recomposer les légumes à leur état d'origine ? Ou alors je présente à mes convives (oui, car on ne "présente" que lorsqu'on a des invités. Seul, on bouffe avec les doigts directement dans la barquette), donc je leur présente les légumes comme sur la photo, je leur donne un épluche-patate et un coupe-chou, et je les laisse se dépatouiller pour obtenir l'équivalent du contenu de ta barquette ? Ça risque d'être un peu long, j'ai peur qu'on mange la blanquette froide.
Donc on est bien d'accord pour admettre que tu te paies ma bobine ?
Merci.

Tu te fous d'autant plus de ma gueule dans ta rubrique intitulée "Ingrédients". Déjà, "ingrédients", quelle prétention ! Moi j'y vois plutôt le tableau périodique des éléments de Mendeleïev, tu sais le truc qu'on apprend en Sciences-Phy, avec Napoléon qui mange allégrement des poulets sans payer ? Bref, et en admettant que mon coleslaw se compose bien de tous les produits dont tu dresses l'inventaire, j'ai en revanche du mal à comprendre la mention "Traces éventuelles : céleri, lait, blé, poissons, crustacés, mollusques".

Je n'invente rien, je te joins ci-bas la photo de l'emballage.

Je veux bien t'accorder, dans ma grande mansuétude que d'aucuns qualifient de faiblesse, la présence éventuelle de céleri. Admettons pour cela que les légumes soient ramassés par des aveugles, ou des alcooliques ou des parisiens, bref, par une sous-race incapable de distinguer un céleri d'une carotte, même en plein jour. Et encore, il faudrait que ce soit des intérimaires, des gens qui travaillent épisodiquement, vu qu'on n'en trouve que des traces. Et encore, le gars avec ses lunettes noires, sa canne blanche, son chien, qui chante de la soul à longueur de journée, qui se fait écraser à chaque fois qu'il traverse et qui tient son coupe-chou par la lame, on n'est même pas sûr qu'il soit aveugle puisque les traces ne sont qu'"éventuelles". Si ça se trouve, il est juste parisien.
Admettons aussi pour le blé. Il y a de l'huile de colza au nombre des ingrédients, et le gars qui a ramassé le colza a fait un excès de zèle pour une raison inconnue (il est de droite, c'est un fayot, il n'était pas pressé de rentrer chez lui par peur de tomber nez à nez avec l'amant de sa femme) et il a fauché un rang de blé du champ voisin.
Admettons.
Bon, déjà pour le lait, c'est moins fastoche à comprendre. J'imagine que la cueillette des légumes se déroulant à la campagne et qu'il y a toujours une vache qui traîne plus ou moins par là, notre intérimaire éventuellement pianiste a pu dire à un moment donné : "Hey les gars, c'est pas banal, quand je tire alternativement sur ces quatre carottes, ça fait meuh et j'ai les bottes toutes mouillées !".
Admettons.
Déjà moins, mais admettons.

Mais pour les poissons, les mollusques et les crustacés, là mon inventive compréhension se heurte aux limites de mon entendement. Non parce que je sais pas si t'as déjà vu un mérou, une langoustine ou une coquille Saint-Jacques, mais ça ne ressemble en rien, mais vraiment !, à un chou blanc, une carotte ou même un céleri. Même en suggestion de présentation. Même pour un parisien qui ne serait jamais allé au Salon de l'Agriculture. Ça peut pas toujours être de leur faute, faut savoir être raisonnable quand on se fout de leur gueule.
Et puis ça ne se trouve pas au même endroit du tout, t'en as bien conscience, Monsieur Auchan ? Les légumes ça se ramasse aux champs, justement, et le mérou et compagnie dans la mer. Faut quand même avoir de très grandes bottes pour ne pas s'apercevoir de la différence. Certes, si c'est arrivé une fois en Vendée après les inondations et qu'on a pu entendre du fond de la campagne un "Hey Gilbert, t'es en train de traire un mérou", c'était y'a longtemps. Et je suppose que les règles d'hygiène qui te sont imposées sont suffisamment strictes pour qu'à un moment donné de la chaîne y'ait pas un gars qui ait remarqué que les carottes avaient des yeux ou qu'il fallait ouvrir le chou blanc avec un couteau à huîtres.
Alors  je me dis que comme dans les ingrédients on trouve l'eau et le sel, ben peut-être que des fois, pour gagner un voyage, vous balancez carrément dans le mélange un seau d'eau de mer, jetant probablement avec l'eau du bain un bernard l'ermite un peu trop curieux. Mais tu ne ferais quand même pas ça, Monsieur Auchan ? Hein gros dégueulasse ? Non parce que dans ce cas on peut s'attendre un jour à la mention "Traces éventuelles de : pétrole, tuba, Eric Tabarly". Ça fait peur.

D'ailleurs ça m'amène à une question : comment sais-tu que l'on peut éventuellement trouver des traces de tout ça dans ton coleslaw ? Tu as déjà recensé des cas d'étouffement par ingestion d'une arête ? Quelqu'un vous a écrit pour râler que son coleslaw avait un arrière-goût de bouillabaisse ? Un type s'est fait pincer le nez par un crabe en reniflant sa barquette ? Alors dans ce cas, si moi j'appelle "Auchan à votre écoute" en geignant que j'ai trouvé une roue de voiture dans mon coleslaw, est-ce qu'à l'avenir tu signaleras sur l'emballage "Traces de pneus" ?Hein, t'en penses quoi, ce serait super la déconne ? Moi en tous cas ça me fait marrer, mais c'est vrai que je suis assez bon public avec mes propres blagues.
L'autre hypothèse, c'est que tu n'as jamais pu vérifier la présence de toutes ces saloperies, mais que tu as anticipé afin de te couvrir en cas de plainte. "Oui Madame, votre fils s'est fait bouffé le bras par un requin en mangeant du coleslaw, et c'est regrettable, mais on vous avait prévenus sur l'emballage, alors forcément si vous n'en faites qu'à votre tête...". Mais dans ce cas là, comment vous décidez de ces traces éventuelles ? C'est statistique ? Genre "73% des aliments contiennent du blé, bon ben y'a pas de raison qu'il n'y en ait pas dans notre coleslaw, merde, pourquoi ce serait toujours les autres ?". Et les mollusques, pourquoi les mollusques ? Pourquoi pas des traces de pintades, de rhinocéros ou de dragons ? Vous faites un brainstorming pour en décider ?
"Bon les gars, histoire de pas être emmerdés, faut imaginer de quoi pourrait bien crever un client qui aurait bouffé du coleslaw Auchan. Allez-y, balancez vos idées.
- Ben moi j'ai un beau frère qui est mort en avalant un kilo de farine, il avait fait un pari avec un copain, et il est mort étouffé.
- Bon, alors note : traces éventuelles de blé. D'autres idées ?
- L'autre jour au self, on a vu un gars faire une allergie à la paëlla. Il est tombé par terre en se tenant la gorge, il était tout rouge et avait la tête qui gonflait et les yeux qui se désorbitaient et la langue plus grosse qu'un bras de bébé, y'a un type qui a dit qu'il fallait surtout pas y toucher, que ça ressemblait à un œdème de Quincke et que ça pouvait nous péter à la gueule d'un moment à l'autre.
- Ouais mais on va quand même pas mettre traces de paëlla dans notre coleslaw ? De toute façon vous vous lavez toujours les mains après la cantoche ? Hein les gars ? Hein ? Bon, ok…
- On n'a qu'à mettre "traces de poissons et de crustacés" !
- Les moules c'est pas plutôt des mollusques ?
- J'en sais rien, je confonds toujours… Les gallinacées c'est quoi ?
- C'est les mammifères qui pondent du lait, je crois.
- Bon ben note tout ça, et puis rajoute huile de colza.
- Pourquoi "huile de colza" ?
- Ben… l'autre jour j'étais en train de manipuler de l'huile de colza et y'avait les cuves à coleslaw à côté, tu sais c'était après le pot de départ de Roger et…
- Ok, rajoute huile de colza."

Bon allez, je vais arrêter de t'enquiquiner pendant les heures d'autopsie, et puis j'ai d'autres chats à jeter à la rivière. Je ne peux tout de même pas m'empêcher de penser qu'un jour le blé, le lait et l'océan constitueront la liste des ingrédients de ton coleslaw et que tu auras l'honnêteté de préciser "Traces éventuelles de : chou blanc, carotte, oignon".

Dans l'attente Queshua, veux accepter, Monsieur Auchan, la considération de mes sentiments dubitatifs. Bisous.

 

 

 

Stipe


PS : j'ai perdu un portefeuille en cuir, marron. Je suis sentimentalement attaché aux pièces de monnaie qu'il y a dedans, alors si jamais tu le retrouves dans ton coleslaw, t'as qu'à me le glisser sous la porte. Merci Monsieur Auchan.

 

 

 

coleslaw---emballage-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Stipe - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

hervé pizon 27/03/2011 13:05


http://talent.auchan.fr/nous-rejoindre/moteur-talent/?mode=afficheOffre&idOffre=AU640


birdman 24/03/2011 18:32


Salut Stipe, ça fait un bail que je n'avais pas posé un petit commentaire.
Bon déjà, ce texte est à hurler de rire.
Maintenant, comme nous avons vraisemblablement le même genre d'esprit chafouin, je me suis posé exactement la même questions il y a quelques mois. D'où peuvent donc venir ces traces bizarre?
Eh bien figure toi que c'est ma chère et tendre qui m'a fourni l'explication (et alors comment le sait-elle? Mystère). En fait, les usines qui fabriquent ton cole-slow fabriquent également d'autres
plats cuisinés (utilisant des coquillages et crustacés) sur d'autres chaînes dans le même espace. Cela dégage de la poussière alimentaire qui peut se déposer sur ton cole slow en cours de
fabrication (d'où le terme traces). Et ils sont obligés de le mentionner, car il y a des gens qui sont allergiques et qui peuvent en mourir. D'autres usines prennent bien soin de ne pas mélanger
les genres, et peuvent garantir qu'une poussière de moule n'a pas sauté subrepticement dans ton gâteau au chocolat.
Voilà voilà.
Et n'hésite pas à me soutenir quand je poserai ma candidature pour remplacer Michel Chevalet dans les explications scientifiques à la télé (je l'ai vu l'autre jour parler de la centrale nucléaire
japonaise, et, nonobstant le caractère dramatique de la situation, cela prêtait presque à rire, tant c'était ridicule)


Stipe 25/03/2011 11:23



merci pour l'info, je me suis fait expliquer la même de mon côté. Et du coup je me demande comment j'ai fait pour ne pas y penser, tellement ça semble évident !


 


oui, Michel Chevalet a le don de te rendre incompréhensibles les choses que tu pensais avoir comprises depuis longtemps...



fragon 05/03/2011 08:59


J'avais jamais réalisé que dans auchan y a "aux champs" ! pftt !!! ils sont forts quand même !


Stipe 05/03/2011 09:25



et dans Leclerc y'a "le clair" et dans "Super U" y'a "su peru" et dans Intermarché ben y'a Gérard Klein.


 


(en fait moi aussi je ne l'ai compris que très récemment, en voyant une pub espagnole pour Alcampo)



fragon 05/03/2011 08:58


Prêt pour un polar ? Le parti pris (anticiper les éventuelles attaques - tu sais du genre tu vas manger chez Quick et "couic" (Sic)....") c'est bien, mais n'empêche que tu nous as pas expliqué
comment tout ça peut arriver là !


Stipe 05/03/2011 09:22



mais figure-toi, et c'est bien là le drame, que j'en sais strictement rien.


et qu'avec une amie, on a réellement analysé la chose, on s'est réellement posés tout un tas de questions et avons échaffaudé les plus savantes hypothèses.


mais non, je dois m'avouer vaincu.


peut-être que je devrais réellement ebvoyer cette lettre à monsieur Auchan...



Faman 28/02/2011 20:08


Devant les écoles :slow !
c'était un message de la sécurité routière et des plats étrangers aux noms à coucher avec l'Allemand.