Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Ça?

  • : Stipe se laisse pousser le blog
  • Stipe se laisse pousser le blog
  • : Je m'étais juré sur la tête du premier venu que jamais, ô grand jamais je n'aurais mon propre blog. Dont acte. Bonne lecture et n'hésitez pas à me laisser des commentaires dithyrambiques ou sinon je tue un petit animal mignon.
  • Contact

La cour des innocents

La Cour des Innocents - couv - vignette

Dates à venir

- samedi 2 août, en dédicace à la Librairie Montaigne (Bergerac) de 10h à 12h

- samedi 30 août, en dédicace à la Librairie du Hérisson (Egreville)

- dimanche 9 novembre, en dédicace au Grand Angle dans le cadre du salon Livres à Vous de Voiron.

17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 18:06

 

 

 

Cher Monsieur Google,

Serait-ce vous manquer de respect que de vous signaler que vous commencez à me courir sur le haricot ? Et je reste poli, je laisse votre maman en dehors de tout ça. De toute façon, fortiche comme vous êtes, Monsieur Google, vous avez sûrement déjà thésaurisé l'équivalent de 3 clés USB d'informations diverses et variées me concernant, mes considérations peu glorieuses quant à la gratuité des services que rendrait votre maman étant à compter, je suppose, au nombre de ces renseignements en votre possession.
Monsieur Google, vous allez sûrement vous poiler cinq minutes, mais en cherchant tout à fait autre chose sur votre moteur de recherche, je suis tombé sur cet article.
Pour rappel, puisque vous avez sûrement pris soin de formater l'octet qui vous sert d'unité de stockage du code déontologique, vous avez été pris en flagrant délit par vous-même de collecte "involontaire" d'informations transitant sur les réseaux wi-fi du monde entier, ce qui est pour le moins pas très très sympa. En gros, depuis 2006, vous estimez à 600 Go le volume de renseignements ainsi récoltés au gré de vos infractions virtuelles. Vous avouerez que c'est tout de même un chiffre, pour une étourderie. C'est pas de la petite boulette, ça, pas de la crotte de nez qu'on colle discrétos sous la table ni vu ni connu ! Et puisqu'on est dans l'énormité et le gigantisme, je me permets de citer vos justifications et semi-excuses, Monsieur Google : "[…] En outre, nous n'avons pas collecté d'informations passant sur des réseaux wifi sécurisés et protégés par mot de passe".  Ah, ça c'est une bonne nouvelle ! Nous voilà rassurés quant à vos intentions ! En gros, vous vous êtes introduits chez les gens, avez piqué l'argenterie, le fric, le carnet d'adresses, violé le poisson rouge et chié dans le yucca, oui MAIS vous ne l'avez fait que chez les gens dont la porte n'était pas fermée à double tour et qui ne possédaient pas une alarme à infrarouge et un écriteau  "Chien méchant" à l'entrée. Et qui étaient donc tacitement consentants, hein, avouons le ! C'était tendre le bâton pour se faire abattre, en quelque sorte !
Dis donc Monsieur Google, tu ne te foutrais pas un peu de notre gueule ? Nan parce que comme t'as aussi dit ça : "Dès que nous nous sommes aperçus du problème, nous avons immobilisé nos voitures StreetView, isolé ces informations sur certains de nos réseaux que nous avons ensuite déconnectés pour les rendre inaccessibles", ben je me posais sérieusement la question. Donc si je te suis (oui au fait, je me suis permis de te tutoyer vu que je considère qu'on est intimes, maintenant que t'as lu tous mes mails, obtenu tous mes mots de passe et chié dans mon yucca), une fois que tu te serais aperçu que tu étais en train de remplir le coffre de tes bagnoles d'un tas d'informations confidentielles, tu aurais coupé le contact, éteint la radio (ben oui, des fois que les vilaines informations auraient eu l'idée de passer par l'antenne), bouché tes oreilles, fermé les yeux et arrêté de respirer, le tout dans le but de ne plus être bombardé par devers toi de toutes ces méchantes ondes qui font rien qu'à venir te remplir tes disques durs sans même t'en demander l'autorisation ? Ben ça c'est drôlement honnête, tu sais ! Mon yucca et moi te félicitons de ton sens civique.

Monsieur Gogole, c'est pas la première fois que tu nous prends pour tel. Je passerai sous silence ton projet Google Books ("pillage des bibliothèques", en français), le lancement de ton navigateur Google Chrome (qui a donné naissance à plus de sites expliquant comment s'affranchir au mieux de toutes les techniques d'espionnage qu'il propose que de sites en vantant les mérites) ou encore ce formidable outil appelé Google Latitude ("bracelet électronique", en français). Pas qu'ils ne méritent pas qu'on s'y attarde, au contraire. Mais il y a tellement à dire et, comme tu le sais sûrement déjà vu que tu viens de lire le SMS que m'a envoyé mon épouse, faut que j'aille chercher le pain et les gosses. Ou le contraire. Bref, j'ai pas le temps.

Par contre, Monsieur Ducon, je vais prendre le risque de m'entendre dire "désolé, il ne reste plus que du pain aux céréales et en tranches" pour développer avec toi un dernier point.
En matière d'espionnage, la plateforme Over-Blog propose elle aussi son arsenal jamesbondesque qu'elle appelle "Statistiques". Sous cette appellation flatteuse se cache des tas d'outils permettant de collecter des informations sur qui vient sur notre blog,  et où, et pourquoi, et comment. Comme je l'avais déjà évoqué au cours d'un précédent article, cette fonctionnalité est amusante à bien des égards puisqu'on y voit les mots clés qu'ont proposés les internautes sur un moteur de recherche (Google, par exemple…) et dont le résultat de ladite recherche les y a conduits tout droit sur notre blog. Si je ne conteste pas le caractère instructif de la manœuvre, je remets en doute cependant son bon fonctionnement. Vois-tu Monsieur Craignos, j'aimerais que tu m'expliques pourquoi tu envoies chez moi un pauvre gamin qui se demandait innocemment "pourquoi les adultes sont-ils bizarres". Parce que non seulement je n'ai pas la réponse, mais en plus j'ai l'impression d'avoir plutôt tendance à apporter la preuve qu'ils sont bizarres plutôt qu'à expliquer pourquoi. De même qu'il me serait fort agréable que tu revoies l'aiguillage des internautes désireux de se renseigner sur les blagues de Toto aux cabinets (en plus, si c'est celle où à la fin il s'essuie avec sa main, non merci), le temps de pousse des moustaches (je ne comprends même pas la  question), manœuvrer un micro tractopelle (nan mais sans dec', tu crois vraiment que j'en sais quelque chose ?), se faire chier à mourir en Bretagne (je jure que je ne vois pas de quoi il est question…) ou encore pousser la chasse d'eau (j'espère que tu as su renseigner correctement cette personne depuis…).
Mais surtout, Monsieur Vos-Gueules, j'aimerais une bonne fois pour toute que tu arrêtes de m'envoyer tout ce que le monde compte de pervers, de détraqués sexuels ou de coincées du cul. Définitivement, non, je n'y connais rien en "enceinte et salope", mon blog n'est pas un "blog de salope" pas plus que je ne suis de Vichy et je n'ai aucune compétence en mari qui pousse sa femme à être salope (ou alors en privé, par mail).
Si j'ai effectivement eu une fois la faiblesse d'expliquer comment confectionner un sextoy avec un tube de sopalin, c'était uniquement pour RIRE, rien de sérieux là dedans, rien de didactique, rien qui ne mérite qu'on s'attarde chez moi avec le tournevis à la main.
Je te saurai infiniment gré de te garder ces tarés qui cherchent un gros dégueulasse qui aime les slibards. Tu comprendras que je puisse être fort marri de constater que tu vois en moi la personne de choix pour répondre à ce genre de requête, hein ?
Et enfin et surtout, il faut que tu m'expliques quel mail tu as pu espionner, lequel de mes SMS tu as intercepté et quel algorithme tu as mis en place pour que lorsqu'une personne tape les mots "elle se met à quatre pattes pour que sa copine lui mets une merguez", elle se retrouve chez moi. En toute modestie, il me semble que je suis peu ou prou capable de conjuguer le verbe "mettre" au subjonctif. De plus - chacun ses goûts, hein, c'est pas la question - mais si j'avais eu à mettre une merguez à une copine, je suppose que ç'aurait été plutôt dans la bouche et assis sur une chaise. Et en admettant que j'ai pu utiliser individuellement tous ces mots, je suis à peu près certain de ne pas les avoir utilisés dans une même phrase et encore moins dans cet ordre là. Donc tu seras gentil, à l'avenir, de m'éviter de genre de visiteurs et de les renvoyer sur des sites de gros dégueulasses et de salopes (par exemple), mais pas sur le mien. Et puis ça rendra service à tout le monde. Ça ne doit quand même pas être très compliqué pour toi qui sais tout sur tout le monde de conclure qu'un type qui se pointe en transpirant du front, le pantalon en bas des jambes, qui pianote de la seule main gauche et qui dit "fifille fifille !" avec un filet de bave qui s'écoule de la bouche, sera forcément déçu de tomber sur mon blog. Nan parce que là j'y vois comme une certaine contradiction, on est peut-être en droit d'estimer que toutes ces informations que tu te fatigues à collecter le plus involontairement possible te servent au moins à quelque chose. Comme renseigner efficacement l'internaute, puisqu'a priori c'est le seul service qu'on te demande.

Bon ben voilà, avec tout ça je vais être en retard pour les gosses et le pain !
Tiens, pendant que t'as ma fiche sous les yeux, tu pourrais me dire ce qu'ils aiment bouffer, je sais pas quoi leur faire ce soir…

 

 

 

screen.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Stipe - dans Epistolaire
commenter cet article

commentaires

birdman 21/05/2010 13:19


Ben c'est malin, voilà que tu as écrit un article qui va te ramener tous les amateurs de salopes et d'utilisation exotique de la merguez. Moi, je suis arrivé par rebonds successifs après avoir tapé
"concours de nouvelles" d'une seule main, mais c'est pasque je suis un vrai pervers...
Sinon, j'adore la fin de l'article que tu cites en lien : alors que toutes les déclarations officielles font croire qu'ils ont arrêté tout cela d'eux-mêmes après s'en être aperçus, on apprend qu'en
réalité ils se sont fait prendre les doigts dans la confiture à l'occasion d'un audit ! Naaaan, mais s'ils l'avaient vus tous seuls, ils auraient quand même arrêté, eh ho, mauvaises langues !


Stipe 21/05/2010 15:15



"les cons ça ose tout etc..."


 



fragon 19/05/2010 18:09


La vache ! t'es une vraie autoroute...! hilarant et vertigineux.
Bon, pense à ajouter la moutarde pour la merguez !


Stipe 19/05/2010 18:57



va pas leur donner des idées !!



poupoune 18/05/2010 23:31


ah ben c'est la grande révolution de ce siècle: le fichage de l'individu par lui-même via tout ce qu'il étale de lui sur le net... quant au truc avec les merguez, ça doit être à cause de ton
article de fond sur "mayo ou ketchup avant l'été", non?


Stipe 19/05/2010 09:02



ben avec Google, le problème est justement que tu es fiché même sans en étaler sur le net. On sait que Facebook, MSN et tous les réseaux dits "sociaux" sont des portes ouvertes à tous les
flicages. Mais quand on commence à ouvrir ton courrier perso et à détourner toutes les infos qui passent sur ton réseau wi-fi (mots de passes, codes de CB, etc...), j'ai quand même l'impression
qu'on joue une autre révolution d'un autre siècle. Et je parle d'un siècle passé...


 


Ah oui, cet article là ! Ben c'est d'ailleurs le cas : avec cette merguez, j'ai touché le fond...



Milène se déchaîne 18/05/2010 17:04


Moi je suis bien arrivée par la gaufre sur ton blog sans réellement savoir comment ni pourquoi alors merci google


Stipe 19/05/2010 09:03



merci à toi d'avoir tapé les mots qu'il fallait. Mais il est hors de question que je remercie google :p



Milène se déchaîne 18/05/2010 16:48


Te plains pas t'aurais pu avoir " amateur de chipolatas échange pokémon". Là c'est du lourd d'accord...


Stipe 18/05/2010 16:51



ah mais même réponse qu'à Henriette : je ne me plains pas, ça me fait toujours des visiteurs. Mais j'aimerais juste comprendre comment il s'y prend pour orienter aussi médiocrement les
internautes...